Buzz

Tout savoir sur la loi des logiciels de caisse certifiés de 2018

La loi de finances pour 2016 instaure l’obligation à partir de 2018 pour tous les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA (hors grandes distributions) d’enregistrer les paiements de leurs clients via une caisse enregistreuse sécurisée et certifiée. 

Pourquoi cette loi ?

Afin de dissuader de nombreux commerçants à soustraire au fisc les recettes récoltées en liquide, Bercy veut leur imposer un logiciel de caisse ultra-sécurisé où toutes les opérations seront tracées.
Ainsi, il sera impossible pour les professionnels de soustraire au fisc certains paiements effectués en liquide et Bercy espère donc en terminer avec les rentrées d’argent au noir, selon les informations du Parisien.


Que risque-t-on si nous n’avons pas de logiciel de caisse certifié ?

En cas de contrôle, l’absence d’attestation sera soumise à une amende de 7 500 € par logiciel ou système non certifié, le contrevenant devant régulariser sa situation dans les 60 jours.

 

Comment choisir son logiciel de caisse ?

Un nouveau marché c’est donc ouvert il y a quelques années, avec la montée en puissance des logiciels de caisse certifiées via Ipad. Alors qu’une centaine de logiciels de caisse essayent de trouver leur place dans le marché, on distingue plusieurs leaders comme Zelty une solution complète créée pour et par les professionnels de la restauration, Tiller la caisse mulitfonction des restaurateurs indépendants ou Ikentoo le spécialiste de la caisse enregistreuse sur Ipad. Vous pouvez consulter le site de référencement des logiciels de caisse qui vous conseillera en fonction de vos besoins.



La digitalisation de vos restaurants est un cap à franchir dans vos restaurants pour suivre les attentes de vos clients et valoriser vos établissements. Débutez ce changement en optimisant vos logiciels de caisse ! 

Author


Avatar